Le président américain dévoile son inquiétude pour Haïti.

Merci de partager

La violence liée au phénomène du gangstérisme est à son top en Haïti, ce qui provoque une crise humanitaire et préoccupante pour certains dirigeants d’autres pays incluant le président américain. Une crise compliquée à traiter et qui ne se fera pas du jour au lendemain.

Déclarations faites par  Karine Jean-Pierre, l’attachée de presse de la Maison Blanche, qui a participé le week-end dernier à la convention à Las Vegas des associations nationales de journalistes noirs et hispaniques.

Elle a aussi ajouté : « Ça va juste prendre du temps. Je sais que ce n’est pas facile, c’est une situation compliquée, mais nous allons continuer à nous concentrer là-dessus », pour repondre à une question posée par le public. Elle a également indiqué que ce ne sont pas seulement les États-Unis, mais les pays de la région doivent également s’impliquer.

About Jerry Démosthène

Check Also

La rentrée des classes se fera peu à peu, a déclaré le Ministère de l’Education

Merci de partager Le Ministère de l’Education a publié un communiqué sur la rentrée scolaire. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial