Les États-Unis annoncent un sommet mondial sur la Covid-19 le 12 mai

Merci de partager

Les États-Unis veulent mettre bouchée double dans la lutte que mène l’humanité pour mettre fin à la pandémie. Le but de cette initiative est de limiter la propagation du virus et de se préparer à de futures menaces sanitaires.

La pandémie n’est pas finie, estime la responsable de la lutte contre le coronavirus à l’Organisation Mondiale de la Santé. C’est sans doute aussi l’une des raisons pour lesquelles les participants garderont leurs distances et que tout cela se passera en virtuel.

Ce sommet, deuxième du genre à être organisé à l’initiative de Joe Biden, sera co-présidée par les Etats-Unis, l’Allemagne, actuellement à la tête du G7, l’Indonésie, à la tête du G20, le Sénégal, à la tête de l’Union africaine et le Belize, à la tête de l’organisation des pays des Caraïbes.

Les organisateurs veulent sortir de la phase aigüe de la pandémie et se préparer à affronter d’autres crises sanitaires. Même si dans de nombreux pays, les chiffres de mortalité sont à la baisse, la contagiosité du variant Omicron empêche toujours un retour à la normale. Des millions de personnes restent confinées, notamment en Chine où la contestation est visible à Shanghaï malgré des mesures très strictes.

Les difficultés existent aussi aux Etats-Unis. Quelques heures après l’annonce de l’organisation de ce sommet, une juge fédérale de Floride déclarait illégale l’obligation du port du masque dans les transports publics, qu’ils soient routiers aériens ou ferroviaires. L’administration Biden venait justement de prolonger cette mesure pour deux semaines supplémentaires

About Joame Baptisné

Check Also

Moïse Jean-Charles encourage les policiers à jeter Ariel

Merci de partager Ce lundi 30 janvier 2023, le leader de Pitit Dessalines revient sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial