Haïti met en garde la Turquie sur les risques de violation des droits de Handal s’il est extradé

Merci de partager

Le ministre des affaires étrangères haïtien Jean Victor Généus avait informé le 20 décembre 2021 que tous les documents ont été envoyés aux autorités turques en vue de l’extradition de Samir Handal que la justice haïtienne présente comme un élément important dans l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse. Toutefois, selon le journaliste Windy Phele, qui dispose des documents, le dossier acheminé a été rédigé d’une manière qui ne justifie pas assez la demande d’extradition et qui dissuade même les autorités turques à livrer Samir Handal pour absence de garantie de protection des droits de ce dernier.

Dans une émission en directe en date du 2 janvier 2022, Windy Phele a commenté avec son audience le dossier de plus d’une dizaine de pages sur la demande d’extradition de Samir Handal effectuée par le gouvernement Haïtien. Comme éléments convainquants joints au dossier, il y a lieu de citer un extrait du rapport de la Direction Centrale de la Police Judiciaire dans lequel est mentionné le nom de Handal rien qu’une fois. Il faut également compter un mandat d’amener émis par le juge instructeur Garry Orélien contre Samir Handal. Pour infractions mentionnées dans ce mandat, Garry Orélien a écrit: « vol à mains armées, tentative ». Le juge Orélien a fait référence  au seul article 341 du code pénal dans ledit mandat. « Des éléments pas convainquants du tout », a commenté Windy Phele.

En plus de la pauvreté des documents soumis, une grave erreur a été comise. Est jointe au dossier une correspondance entre le juge Orélien et le ministre de la justice Bertho Dorcé où le magistrat instructeur dénonce la difficulté qu’il rencontre pour auditionner les colombiens du fait qu’il n’est pas garanti à ces derniers le droit d’être entendu en présence de leur avocat ou témoin de leur choix. Un obstacle donc au principe du procès équitable. Une correspondance qui n’a rien à voir avec l’extradition de Handal. S’agit-il rééllement d’une erreur? Cette lettre  met à nu les faiblesses de notre système judiciaire et elle est même dissuasive dans le dossier puisque les autorités judiciaires turques peuvent décider de ne pas extrader Handal pour manque de garantie que les droits de ce dernier seront respectés malgré tout ce qu’on lui reproche. Windy Phele a avancé que La Turquie, comme membre de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, devrait refuser à 99 pour cent cette demande bâclée d’extradition faite par Haïti.

Voici le lien de l’émission: https://youtu.be/3Ig-Ive0EkI

Unissons Nous

   

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-Insécurité: Un chef de gang abattu à Port-de-Paix et deux autres bandits arrêté.

Merci de partager Johnley Pierre, chef de gang 3 Rivières, a trouvé la mort ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial