« J’ai dit à Henry qu’il n’est pas premier ministre face à face » avoue André Michel

Merci de partager

Le secteur démocratique et populaire maintient sa position de ne pas reconnaître le gouvernement d’Ariel Henry. Réagissant dans la presse le lundi 2 août, André Michel qui a parlé au nom du secteur démocratique, a avoué qu’il a rencontré Ariel Henry et des membres de la communauté internationale cependant sans un accord politique, il ne peut y avoir un vrai gouvernement capable d’adresser la crise actuelle.

Selon André Michel, nous sommes entrain de vivre une situation exceptionnelle provoquée par la mauvaise gouvernance du défunt président Jovenel Moïse. « Jovenel a tout détruit », a-t-il déclaré. Il n’y a pas d’institutions, il n’y a pas de provisions légales pouvant combler le vide, seul un accord politique peut permettre de surmonter la crise. Lorsqu’il a parlé à Ariel Henry, André Michel lui a clairement fait comprendre qu’il n’était pas premier ministre. L’actuel gouvernement d’Henry a l’air d’une continuité de l’ancienne administration de Jovenel Moïse avec tous les ministres reconduits, d’après André Michel.

L’accord politique pour lequel plaide le secteur démocratique et populaire implique la libération des prisonniers politiques, l’expropriation de Apaid en vue de la restitution des terres aux paysans, le retour à la sécurité, la conférence nationale, la tenue des procès des massacres et de l’affaire Petrocaribe, l’annulation des décrets du défunt Président Moïse et un nouveau conseil électoral provisoire constitué de secteurs comme la presse, le secteur religieux, les organisations populaires etc.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial