Le référendum ne sera ni annulé ni renvoyé : Claude Joseph s’en prend à un média en ligne qui fait le jeu des fossoyeurs d’Haïti

Merci de partager

Le référendum constitutionnel prévu pour le 27 juin aura bien lieu. C’est ce qu’a déclaré le chef du gouvernement dans un communiqué de presse publié par la primature ce dimanche matin.

Les rumeurs sur une possible annulation du référendum constitutionnel du 27 juin 2021 allaient bon train sur les réseaux sociaux depuis ce weekend après la publication par Gazette Haïti d’un article ayant pour titre : Haiti/Politique : Surseoir au référendum et aux élections : « Aucun sacrifice n’est trop grand » dit le PM a.i Claude Joseph. Conscient des conséquences que peuvent avoir ces genres de brouhahas sur la tenue de ce scrutin ô combien important pour le président de la République Jovenel Moise, le premier Ministre Claude Joseph a été contraint de publier un communiqué de presse pour apporter des précisions sur les propos qu’il avait tenus ce vendredi alors qu’il visitait le Conseil électoral provisoire.

Dans ce communiqué, le premier Ministre a.i, Docteur Claude Joseph, a dénoncé et condamné avec véhémence « le parti pris du journal qui selon lui avait dénaturé ses propos. Il accuse le média en ligne de faire le jeu des fossoyeurs d’Haïti et du peuple haïtien ».

Il rappelle qu’à l’instar du président de la République, il n’a fait, durant sa visite au Conseil électoral, qu’affirmer qu’aucun sacrifice n’était pas trop grand pour sortir Haïti de l’impasse politique dans laquelle il se trouve qui entrave son développement socio-économique depuis des années.

En aucune manière, cette déclaration, poursuit le communiqué, ne saurait remettre en question le processus électoral qui, selon le premier ministre, est irréversible.

En outre, il est tout aussi essentiel selon le chef de la primature que « le peuple haïtien puisse se prononcer à la date prévue sur le référendum constitutionnel car selon lui c’est le propre d’une démocratie de permettre au peuple de trancher sur des questions cruciales qui engagent son destin, loin des tractations et manoeuvres politiciennes ».

Enfin, selon le communiqué, le premier ministre a.i regrette que cet organe de presse soit sorti de son rôle en prenant le risque de mettre en péril l’unité du pays pour des intérêts personnels ou mercantiles.

About Windy Phele

Check Also

3 octobre: Les élèves privés d’Ecole en Haïti

Merci de partager Ce 3 octobre aurait dû être le premier jour de l’année scolaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial