Les kidnappeurs sont des victimes de la société, selon Père Briand

Merci de partager

Le Père Michel Briand qui a été kidnappé avec d’autres religieux par le gang 400 Mawozo est revenu sur les mauvais moment de séquestration.

Devant l’assemblée, le prêtre a témoigné de l’amour de Dieu et de la force de la prière. Selon lui, ce sont les prières de la communauté qui lui ont permis de tenir durant les épreuves.

Ils ont connu des moments infra-humains, affronté la faim et l’inconfort mais la solidarité était présente entre les séquestrés, a raconté Michel Briand.

Pratiquant la vertu chrétienne, le prêtre rejette la rancune et prône de l’amour envers ceux-là même qui lui ont enlevé. La violence n’est pas une option, il a parlé de Jésus et de Gandhi – deux grandes figures de la non-violence- aux ravisseurs.

L’homme d’Église voit en les gangsters des victimes de la société. Le kidnapping, d’après lui, est un cancer que les autorités auraient dû traiter avant le stade d’aggravation. Les gangsters veulent augmenter leur munition et le prêtre se questionne sur le but de leurs ambitions. Veulent-ils prendre ou renverser le pouvoir? De toutes façons, le Père estime que les armes ne peuvent qu’empirer la situation déjà délicate.

Si les membres de 400 Mawozo se livrent à des activités criminelles mettant en péril la vie d’autres personnes, entre gangsters, le prêtre dit avoir constaté une vie de partage et de solidarité. « Ce sont de bonnes personnes mais le fait est qu’ils sont tellement au fond de l’abîme, il est difficile pour eux de s’en sortir. Ils ont femmes et enfants à entretenir, ils sont des jeunes de 18 à 30 ans, ils ont besoin d’argent », a martelé Briand. Au moment de libérer Michel Briand et les autres kidnappés, les ravisseurs ont donné un câlin à chacune de leur victime et leur ont demandé de prier pour eux.

Face au kidnapping, le prêtre français demande aux fidèles de prier continuellement, sans relâche car Dieu seul peut sauver notre pays et la prière est la seule solution possible.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial