Massacre à Bel-Air après 2 kidnappings ratés par G9

Merci de partager

Le Réseau National de Défense des Droits Humains en Haïti a sorti un communiqué de presse dans lequel il partage les premiers éléments d’informations recueillies au sujet des attaques armées perpétrées à Bel-Air le 31 mars et le 1er avril 2021. Le bilan dressé par le RNDDH est tel qui suit: 13 morts dont 3 personnes tuées dans le camp des assaillants, 5 disparus, 4 blessés, 22 résidences et 3 Petites et Moyennes entreprises incendiées.

Selon ce que des rescapés ont rapporté à l’organisation de droits humains, le massacre du 31 mars et du premier avril 2021 font suite à deux tentatives de kidnapping entreprises par les gangs du G9. Au 31 mars, le gang Krache Dife dirigé par Wilson Pierre alias Sonson a essayé de kidnapper une personne à bord d’un véhicule. La cible a pris refuge à la Rue Docteur Aubry où des résidents de la Zone lui ont porté secours.

Après ce premier kidnapping raté, les bandits armés ont pris d’assaut la zone et 7 personnes ont été tuées le même jour.

Au premier avril, le RNDDH enregistre une deuxième tentative d’enlèvement. Lisa Nathanaël Saint Fort née en 2001, était en compagnie d’un conducteur dans une Mitsubishi Montero DID grise et immatriculée BB80497. Les vitres de la Mitsubishi étaient teintées. Roulant dans Delmas 6, des bandits armés ont essayé de stopper la voiture mais le chauffeur au lieu de s’arrêter s’est plutôt dirigé vers l’Asile communale de Delmas 2. Les bandits ont fait feu sur la voiture, Lisa en sort décédée mais le chauffeur en sort indemne. Après ce deuxième kidnapping raté, les bandits ont tué 6 personnes.

Parmi les personnes blessées pendant l’opération des gangs membres du G9, le RNDDH précise que l’une d’entre elles, Jasmine Joseph, octogénaire (86 ans) a été jetée par les gangsters vers la rue du haut de l’étage de sa maison. Les résidents de la zone ont dû riposter en tirant en direction des bandits qui attaquaient la vieille dame et l’ont transportée à l’Hôpital après.

C’ est le troisième massacre contre Bel-Air. Le massacre du 4 au 8 novembre 2019 avait fait 24 morts. Celui du 27 août au mois de décembre 2020 a un bilan de 37 personnes assassinées. Le troisième est en cours en ce début d’avril et permet d’anticiper la possibilité que la liste des 13 morts se rallonge.

Le RNDDH, indigné par la violation du droit à la vie et à la sécurité des habitants de Bél-Air, demande aux autorités policières de tout mettre en oeuvre pour empêcher aux gangs de continuer à massacrer, incendier et tuer dans ladite zone.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-Insécurité: Un chef de gang abattu à Port-de-Paix et deux autres bandits arrêté.

Merci de partager Johnley Pierre, chef de gang 3 Rivières, a trouvé la mort ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial