Les signataires de l’accord KINAM exige l’application de l’article 134-1.

Merci de partager

Les partis et regroupements politiques qui ont signés l’accord de KINAM exigent l’application de l’article 134-1 de la constitution .L’article 134.1 de la Constitution de 1987 amendée se lit comme suit : « La durée du mandat présidentiel est de cinq (5) ans. Cette période commence et se terminera le 7 février suivant la date des élections.»

Port-au-Prince, le 5 février 2021. -Les partis et regroupements politiques, qui ont signés l’accord de KINAM en décembre 2019 dont PLANSPA, CONSORTIUM, RASANBLE, PARTI REZO PEP et le Refuge des Femmes d’Haïti, se disent conscients et préoccupés par la situation socio-politique actuelle duê a la date de la fin du mandat du président Jovenel Moise, qui selon eux touchera à sa fin le 7 février 2022 .

Le leader du Parti PLANSPA professeur Dieudonné LHERISSON affirme qu ‘il n’aura pas de transition . Il appelle à l’unité et invite la population à une veillée patriotique les 6 et 7 février 2021,qui selon lui date marquant la 4e année du mandat du président de la république Jovenel Moise . En ce sens , il exige le respect de leur droit de vote exercé en faveur du président Jovenel Moise.

Le Professeur Dieudonné LHERISSON exige l’application de l’article 134.1 de la constitution du 29 mars 1987 amandée relatif au respect du mandat présidentiel qui est de 5 ans consécutif.

De son côté, le leader du parti NOUPAREH, Ronsard Saint-Cyr, rappelle aux partis politiques de l’opposition à prendre le chemin de l’élection et dit appuyer le projet de référendum devant être organisé le 25 avril prochain pour doter le pays d’une nouvelle constitution.

About Herby Evariste

Check Also

3 octobre: Les élèves privés d’Ecole en Haïti

Merci de partager Ce 3 octobre aurait dû être le premier jour de l’année scolaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial