Code Pénal : Le Président Jovenel veut modifier au moins 2 articles qui posent problème

Merci de partager

D’après une révélation du journaliste Windy Phele sur la chaîne youtube Unissons Nous, le Président est en total désaccord avec 2 articles précis : l’article 301 et l’article 216.

Visiblement, le Président et son gouvernement étaient prêts à entreprendre des discussions avec plusieurs secteurs dans le but de pallier les failles du code pénal publié le 24 juin 2020 dans le Moniteur mais on ignorait encore les articles sur lesquels le Président Jovenel Moïse voudrait une révision ou une correction.

Ce lundi 6 juillet, le journaliste Windy Phele nous met la puce à l’oreille. D’après Windy Phele qui parie sur une bonne source, Jovenel Moïse est en désaccord avec au moins 2 articles du code pénal. Le 301 qui concerne les relations sexuelles entre humains et animaux, le 216 qui traite de la question de la grâce présidentielle.

L’article 301 stipule : « Le fait de forcer une personne à commettre un acte sexuel avec un animal est passible d’un emprisonnement de 5 à 10 ans et d’une amende de 50 000 à 100 000 gourdes. » Dans la rédaction dudit article, le mot forcer est problématique. S’il faut croire Windy Phele, Jovenel Moïse veut l’enlever et criminaliser totalement les pratiques sexuelles qui ont lieu entre humains et animaux.

Le journaliste de la populaire chaîne youtube Unissons Nous a aussi évoqué l’article 216.

D’après lui, le Président est en désaccord avec le fait qu’un criminel grâcié puisse occuper des fonctions politiques. L’article 216 explique que : « La grâce emporte seulement dispense d’exécuter la peine. Elle fait rentrer la personne condamnée dans ses droits civils et politique, en faisant cesser immédiatement la peine quelle qu’elle soit, ou toutes poursuites déjà commencées par le Ministère public en exécution de la peine prononcée, » Selon Phele, le Président voit de très mauvais œil la partie qui se lit : « Elle (la grâce) fait rentrer la personne condamnée dans ses droits civils et politiques ».

En tout cas, le gouvernement montre qu’il est à l’écoute de la population qui se montre insatisfaite sur certains points par rapport à ce code pénal. Cependant, il faut signaler qu’il n’y a pas que deux articles à constituer la polémique autour du code pénal. Il y a encore bien plus. On peut citer par exemple ceux qui sanctionnent les discriminations et les crimes fondés sur l’orientation sexuelle des victimes, et ceux relatifs à l’avortement.

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Suites aux sanctions du Canada, les comptes Sogebank et Sogecarte de Jean-Henry Céant sont fermés

Merci de partager Les 23 et 24 novembre dernier, la Sogebank et la Sogecarte ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial