MJC croit que les leaders politiques doivent se pardonner au risque d’un génocide proche

Merci de partager

De retour au pays après sa visite en terre Rwandaise, le leader de Pitit Dessalines inspiré par l’exemple de Rwanda estime nécessaire le pardon entre les acteurs politiques. « Durant mon passage au Rwanda, on m’a fait visiter l’endroit où sont gardées les dépouilles des victimes du génocides, j’ai tellement vu de squelettes que j’ai eu peur, peur que cela ne se produise chez moi à Haïti », a déclaré Jean-Charles Moïse. « J’ai parlé à un rwandais, il m’a dit qu’il a pardonné à ceux qui ont tué sa famille », a continué l’ancien sénateur.


Jean-Charles Moïse est très inquiet par rapport à la situation d’Haïti qui selon lui pourrait déboucher sur un génocide comme cela a été le cas au Rwanda. La division ne profite qu’à l’Occident et à la Bourgeoisie, conclut-il. L’intérêt national doit primer sur les intérêts mesquins et il compte faire le premier pas en vue de la réconciliation. Il a décidé de pardonner à tous les acteurs politiques et il demande pardon pour ses fautes à lui. À partir de ce lundi 18 avril 2022, il va commencer à envoyer des lettres pour demander des rencontres et Jean-Bertrand Aristide est parmi les destinataires.


« Il faut se regarder dans le miroir et dire que c’est assez », a-t-il déclaré. La situation ne peut rester telle qu’elle est avec le grand sud coupé du reste du pays à cause de Martissant, l’insécurité et la pauvreté.


Jean-Charles Moïse a également parlé de la nécessité de coopérer avec des pays comme le Rwanda, Cuba, la Russie, Les Etats-Unis, Le Canada et la France dans le cadre du développement d’Haïti. Il a en perspective de mettre des trains en Haïti et d’intégrer une nouvelle langue dans notre quotidien. Le Français deviendra une langue étrangère et le conflit de la double nationalité sera résolu une bonne fois pour toutes. MJC croit que les haïtiens vivant à l’étranger doivent être capable de contribuer sans limite dans la construction de leur pays d’origine.


Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

La Police en rage a saccagé Port-au-Prince et Les Gonaïves

Merci de partager Ce jeudi 26 janvier 2023, les policiers ont foulé le macadam pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial