Les ouvriers du secteur textile exigent à1500 gourdes le salaire minimum

Merci de partager

Port-au-Prince, jeudi 10 février 2022[ UNISSONS INFOS]

Des ouvriers de la Société Nationale des Parcs Industriels ( SONAPI) ont organisé un mouvement de protestation hier mercredi 9 février ,sur la route de l’aéroport. Les protestataires réclament un salaire minimum journalier estimé à 1500 gourdes.

Face à la montée excessive des produits de première nécessité et privés de tous les services sociaux, à la SONAPI, plusieurs ouvriers du textile avaient foulé le macadam pour exiger de meilleures conditions de vie et trouver un ajustement de salaire pouvant répondre aux divers besoins socioéconomiques de l’heure.

« A 500 gourdes le salaire minimum, nous sommes totalement condamnés à la misère. Le prix du transport en commun a augmeté, le prix des produits alimentaires connaissent une montée excessive sur le marché. Nous n’avons pas les moyens pour prendre soin de nos familles. Nous sommes privés de tous les accompagnements sociaux », a souligné le syndicaliste Dominique Saint-Eloi.

Signalons qu’ils sont actuellement dans les rues pour exiger 1500 le salaire minimum.

About Herby Evariste

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial