Insécurité:Pierre Espérance et Andrésol viennent donner un coup de main à l’Etat

Merci de partager

L’insécurité est l’un des problèmes qui affecte la société haïtienne d’aujourd’hui. Devant la faiblesse des institutions gouvernementales responsables de la sécurité, des personnalités publiques hors gouvernement ont mis sur pieds une structure de pression, de réflexion et de proposition sur la sécurité: le GTS, Groupe de Travail sur la Sécurité.

Le GTS n’entend pas prendre la place de l’Etat mais il est là pour faire pression sur les institutions publiques afin de prendre leurs responsabilités en vue d’adresser le problème d’insécurité. Le GTS a une vision à long terme et c’est pourquoi, il va fournir des réflexions, des propositions sur le problème. Le problème d’insécurité nécessite la coopération de tous, a compris le GTS.

Parmi les personnalités publiques à la base du GTS, nous pouvons citer l’ancien directeur général de la Police, Mario Andrésol, l’ancien militaire Ashley Laraque, l’activiste Emmanuela Douyon, le Professeur à l’Université James Boyard et le membre du RNDDH Pierre Espérance qui précise que le GTS n’est pas une stratégie politique en vue de faire partie d’un quelconque accord.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Suites aux sanctions du Canada, les comptes Sogebank et Sogecarte de Jean-Henry Céant sont fermés

Merci de partager Les 23 et 24 novembre dernier, la Sogebank et la Sogecarte ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial