Élections: »je compte déjà 2 millions de votes[…]je ne suis pas Mme Manigat », soutient le candidat du RDNP

Merci de partager

Le secrétaire général du parti politique Rassemblement des démocrates nationaux progressistes RDNP, Eric Jean-Baptiste, réclame les élections au plus vite. Les élections sont indispensables dans toute démocratie, a argumenté ce dernier au Panel Magik de ce vendredi 10 septembre 2021.  D’autant plus, le candidat à la présidence anticipe déjà sa victoire dans la compétition électorale. Il mise sur au moins 2 millions de votants favorables au RDNP.

Pendant que nombreuses personnes estiment l’impossibilité de tenir des élections dans un climat dominé par la violence des gangs et le kidnapping, Éric Jean-Baptiste croit qu’il faut quand même chercher à obtenir une façon, une possibilité de réaliser les élections. Il dit qu’il ne faut pas résumer Haïti, l’électorat aux seules zones de non-droit de Port-au-Prince. D’autres régions du pays ont aussi des problèmes pour lesquels il faut choisir des représentants afin de trouver des solutions. Il estime que les autorités doivent régler le problème de l’insécurité cependant dans les conditions minimales de sécurité, il est prêt à aller aux élections.

Moins intéressé aux accords politiques, Éric Jean-Baptiste s’impatiente de mener campagne pour obtenir la bénédiction du peuple haïtien pour prendre le pouvoir. Selon des données scientifiques qu’il dit détenir, il projette de récolter deux millions de votes. Comme quoi, ses adversaires doivent se battre pour gagner au moins deux millions et une personnes pour le mettre à terre. Confiant qu’il obtiendra l’adhésion de la majorité des électeurs, Éric Jean-Baptiste est prêt à lutter pour sa victoire en cas de fraude électorale. « Je ne m’appelle pas Mirlande Manigat, je ne m’appelle Leslie  Manigat. Je ne permettrai pas qu’on me vole les votes populaires », a lâché le candidat du RDNP.

« Je n’ai pas participé à détruire le pays durant ces dernières années, le peuple sait que le RDNP n’a pas l’habitude d’alimenter le chaos politique », a-t-il continué pour tacler des adversaires politiques qu’il n’a pas voulu citer.

Je suis très présent dans le Sud, a informé Jean-Baptiste qui croit que les sinistrés du tremblement de terre du 14 août 2021 ont besoin d’appui. Malgré les dégâts dans le Sud, il s’oppose au fait de renvoyer la rentrée scolaire dans les 7 autres départements non-affectés. L’année scolaire en Haïti n’est pas assurée à cause des troubles sociaux-politiques et il faut profiter des jours meilleurs. « Il y aura des jours plus sombres », a prédit Éric Jean-Baptiste.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial