Jovenel Pi Rèd : Martine vise la Présidence d’Haïti, Un PHTK à plusieurs têtes

Merci de partager

Encore Jovenel Moïse, Toujours Jovenel Moïse, ce nom qui domine l’actualité malgré qu’il ait été assassiné le 7 juillet dernier en sa résidence privée. De son vivant, il s’amusait à se prendre pour une arête de poisson dans la gorge de ses adversaires politiques tant il ne cédait pas à ces derniers. Pendant son passage au pouvoir, Jovenel Moïse a connu de fortes turbulences qui normalement auraient dû le pousser à donner sa démission : Manifestations, Dénonciations, Mépris, Insultes et Peyi Lòk. Pourtant, il était là dur comme fer au Palais National provoquant la stupeur de ses opposants qui n’arrivaient pas à le faire tomber. Son assassinat dont les auteurs et le mobile ne sont pas élucidés a finalement mis Nèg Bannann nan hors du jeu.Malgré l’absence physique de Jovenel Moïse, les opposants peinent à dominer le jeu. Aux prochaines élections présidentielles, la veuve du défunt Président Moïse envisage de porter sa candidature… Une donnée qui prouve que l’héritage Jovenel Moïse pourrait encore planer sur le pays pour les cinq prochaines années.

« Le combat continue », avait déclaré Martine Moïse dans une note vocale publiée le 9 juillet 2021 pour expliquer qu’elle entendait poursuivre les actions initiées par son défunt mari et qu’elle entendait garder intacte la vision politique de Jovenel Moïse. Ce désir de continuité, serait selon elle, une manière d’immortaliser le Président Jovenel Moïse et s’abstenir de continuer la mission de Jovenel Moïse serait une deuxième manière de l’assassiner.

Martine n’est pas la seule à parler de la continuité, de l’héritage de Jovenel Moïse. Le mentor politique de ce dernier Michel Martelly a déclaré que Jovenel a montré le chemin et il a utilisé le hashtag « Nap Keep Going » qui inspire l’idée de la continuité dans un hommage rendu à son successeur. Martelly a aussi souligné que le peuple allait mettre ceux qui ont commis ce crime contre Moïse sur le banc de touche. Dès lors, il convenait de se demander qui de Martelly ou de Martine était plus apte à continuer la « legacy » de Jovenel Moïse.

Des publications sur les réseaux sociaux ont commencé à vendre Martine Moïse comme une femme politique et les prétentions de celle-ci pour la présidence du pays se sont confirmées dans un article du New-York Times écrit ce 30 juillet 2021 après une interview exclusive qu’elle a accordé au journal new-yorkais. Sur les réseaux sociaux, Martine Moïse a déjà sa team, des fanatiques qui disent espérer voir la veuve prendre les rênes du pays. Avant le drame, le candidat potentiel du PHTK pour les présidentielles de 2022 était toujours vu en la personne de Michel Martelly. Après le drame, les possibilités sont doubles désormais avec Martine Moïse. Ceci dit, il est probable d’avoir Michel Martelly en face de Martine Moïse lors des présidentielles de 2022 ou peut-être que le clan PHTK pourrait s’allier derrière Martine Moïse en laissant tomber l’option Martelly. Il faut également se demander si Martine Moïse envisage de choisir un parti autre que le PHTK pour les élections. L’avenir apportera des réponses à ces doutes et interrogations.

D’autre part, la probable candidature de Martine Moïse pour la présidence donnera plus de fil à retordre aux opposants au pouvoir qui finalement n’auront pas terminé de se battre contre Jovenel Moïse car le discours principal de la première dame tourne autour de la poursuite de la mission Jovenel Moïse. Elle a pour assise politique l’héritage de son mari. Les prochaines élections, une compétition qui comporte beaucoup de suspens. Qui aurait cru , auparavant, que la femme de Moïse aspirait à la magistrature suprême de l’Etat ?

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-Insécurité: Un chef de gang abattu à Port-de-Paix et deux autres bandits arrêté.

Merci de partager Johnley Pierre, chef de gang 3 Rivières, a trouvé la mort ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial