Le chef de l’opposition en campagne de lobbying aux USA après l’assassinat du Président Moïse

Merci de partager

Pierre Reginald Boulos est décrit dans un article du média Politico comme le chef de l’opposition haïtienne. Dans cet article, le média a rapporté que le riche homme d’affaires a engagé le lobbyiste Art Estopinan deux jours avant l’assassinat du président Moïse, soit le lundi 5 juillet dans l’objectif de promouvoir son parti politique MTV Ayiti et l’idée d’un gouvernement de transition auprès de Washington.

Art Estopinan a déjà travaillé pour Boulos en 2019, mais des problèmes de formalité ont mis fin à cette précédente collaboration. Le 5 juillet 2021, deux jours avant l’assassinat du président Moïse, le chef de l’opposition a engagé Estopinan pour promouvoir ses visions pour Haïti, pour vendre son parti politique et pour mener une campagne prônant une transition et le renvoi des élections. Malgré la coïncidence entre le 5 juillet et le 7 juillet, date de la perpétration de l’assassinat du président Moïse, Boulos a précisé que l’opposition n’a aucun rôle dans cet assassinat. D’ailleurs, il a lui-même condamné ce crime sur le président Moïse.

Actuellement, Boulos est derrière une campagne de lobbying à Washington pour obtenir le support du Président Biden sur l’accord signé récemment dans le but de mettre le sénateur Joseph Lambert président provisoire. La campagne se fait également pour retarder les élections prévues en septembre prochain. Les élections précipitées seront un grand échec et aboutiront à une plus grande instabilité, croit le leader d’opposition.

Boulos voudrait que le gouvernement provisoire avec Joseph Lambert pour président et Ariel Henry pour premier ministre dirige Haïti jusqu’au 7 février 2023 où un président démocratiquement élu prendra le pouvoir.Il faut noter que le premier ministre Claude Joseph liquidant les affaires courantes actuellement ne figure pas dans le plan Boulos.

Le lobbyiste Estopinan payé par Boulos devra aussi chercher le support de Biden autour de la vaccination contre la covid-19.

Ce lobbyiste a été ancien directeur de cabinet de l’ancienne représentante (ancien député) Ileana Ros-Lehtinen qui a été membre une fois de la commission des affaires étrangères à la chambre des représentants. Estopinan a déjà travaillé pour des politiciens du Qatar et de la République Démocratique du Congo.

L’entrepreneur Boulos n’a pas que Estopinan qui travaille pour lui aux États-Unis. Politico rapporte que la compagnie Novitas Communication s’occupe des relations publiques de Reginald Boulos et que le consultant Joe Miklosi, ancien représentant (député) du Colorado fait des levées de fonds pour Boulos.

Voilà qui prouve une fois de plus que les États-Unis sont un acteur incontournable dans la politique haïtienne.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Les haïtiens de Ouanaminthe barricadent la frontière pour boycotter le commerce dominicain

Merci de partager Suite aux déportations massives des haïtiens par la Répuplique Dominicaine, la population …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial