Martissant: Une semaine après, les habitants toujours en mode refuge

Merci de partager

Le gouvernement avait informé le 6 juin dernier que le calme était revenu à Martissant et à Fontamara, que la Police avait pris contrôle de ces zones. Pourtant force est de constater que les habitants ayant fui leur demeure pour survivre aux affrontements des gangs armés ne peuvent toujours pas regagner leur maison. Ils sont amassés au centre sportif de Carrefour manquant de tout et exposés à la pandémie.

Une semaine depuis que le Premier Ministre s’est rendu sur les lieux pour ramener la confiance, les réfugiés sont encore inquiets et ne considèrent même pas les propos des autorités qui sont entachés de bluff. Aucune aide du gouvernement, aucun support pour ces familles qui ont tout perdu: maisons, membres de leur famille, commerce etc.

Livrés à la charité et à la générosité, les réfugiés font encore beaucoup de gymnastique pour trouver la nourriture, les articles d’hygiène, l’eau, les vêtements. Certaines mamans n’ont plus de couches pour leur bébé et n’en parlons pas des adultes qui doivent faire leurs besoins physiologiques dans des endroits inadaptés.

Nous sommes pourtant à un moment où les hôpitaux font face à une recrudescence des cas de covid-19 et aux décès qui en résultent. L’on n’aperçoit pas le respect des gestes barrières dans le centre pris pour refuge, les masques sont rares, l’eau est rare et la distanciation physique n’est aucunement respectée.

Pendant ce temps à Martissant, c’est le vide. La zone est évitée, abandonnée et laissée aux hommes armés. Les cadavres dégagent des odeurs puantes et servent de repas aux animaux, il n’y a pas eu d’enterrement pour ces personnes décédées dans le cadre de la guerre des gangs. 

L’Etat n’est pas à la hauteur de ces défis, il regarde sa population souffrir sans déployer ses efforts. Le Premier Ministre aura beau constaté le retour à la sécurité à Martissant et à Fontamara, le fait reste que la capitale haïtienne est assiégée par les gangs armés. Le retour des milliers de déplacés à Martissant et à Fontamara n’est pas pour demain.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial