Les familles des policiers tués dézinguent le gouvernement

Merci de partager

Dans un reportage réalisé par la Radio Caraïbes dans la base du S.W.A.T, les familles endeuillées  suite au massacre des policiers en mission à Village de Dieu, ont réagi. Attristées et en colère, elles demandent les dépouilles des défunts policiers et ont accusé le gouvernement actuel d’être responsable de ce massacre.

Les proches des policiers descendus par les gangs de Village de Dieu implorent et supplient l’État haïtien de leur faire retrouver les dépouilles des agents de l’ordre. Même si cela ne va ramener les policiers à la vie, ils n’arrivent pas à encaisser que les cadavres soient toujours entre les mains des bandits et qu’ils ne pourront pas organiser de funérailles dignes à ces policiers morts en servant le pays.

Comme si le massacre ne suffisait pas, les familles sont indignées de la façon dont les cadavres ont été martyrisés et du fait que les meurtriers ont eu le culot d’acheter des cercueils pour réaliser des funérailles aux policiers à Village de Dieu. Elles ont conclu que l’État haitien a choisi de prioriser les bandits aux policiers sinon comment expliquer cette toute puissance des gangs. « Ils fournissent de meilleures armes aux gangs, ils ont envoyé nos policiers sans équipements adéquats. », a déploré une dame.

Le gouvernement n’est pas innocent selon des proches interrogés qui croient que l’État a failli dans ses rôles. Sans détour, entre des pleurs et des cris, ils ont cité le nom de l’actuel président Jovenel Moïse, du premier ministre Joseph Jouthe comme responsable de ce massacre. L’un d’entre eux a mentionné l’opposition mais n’a pas lâché de noms spécifiques. Pour finir, les familles ont reproché à la population de Village de Dieu leur implication et leur complicité manifeste dans le fait de piéger les policiers au profit des bandits. « Il n’y a pas d’innocents à Village de Dieu », ont-elles déclaré avec émotion.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial