« C’est mon droit le plus entier de chanter pour les Ghettos », réplique Fantom

Merci de partager

Le rappeur Daniel Darinus dit Fantom a réagi suite à l’incident du 8 Mars 2021, au cours duquel la Police lui a empêché d’aller performer à une fête organisée par des présumés gangsters (dont Izo) à Village de Dieu. Maltraité, brutalisé, le rappeur s’indigne beaucoup plus pour sa voiture accidentée que pour lui-même. Tout en condamnant les agissements des agents de l’ordre contre sa personne, il donne un ultimatum de 24 heures à la PNH afin que cette dernière lui restitue son véhicule.

Hier lundi 8 Mars 2021, Des policiers ont investi la demeure du rappeur de Barikad Crew à la Rue Nicolas pour éviter qu’il aille faire son show à une soirée organisée par des présumés membres de gangs de Village de Dieu. Fantom raconte que les policiers lui ont brutalisé. Ils ont déchiré son maillot et ont fait feu sur sa voiture qui en est sortie accidentée.

Selon lui, la Police n’avait pas le droit de se comporter d’une telle manière car il n’est pas un bandit et n’avait violé aucune loi. « J’ai le droit de chanter pour les ghettos, les ghettos ont fait de moi le rappeur que je suis aujourd’hui », a martelé l’homme qui se fait appeler le père du rap créole. Il a insinué que la Police en avait après lui à cause de ses aspirations à devenir député. « On essaie de me bloquer », a-t-il lâché au micro des journalistes.

Si le rappeur a été l’objet de vives critiques car certains estiment qu’il ne devait pas s’impliquer dans des activités incluant des chefs de gang, il a défendu et assumé le choix de ce type de public. Il a signalé que les promoteurs ne le choisissent pas pour les grandes soirées à Taras. Les organisateurs du festival du rap créole ne l’invitent pas malgré sa place dans le milieu du rap. « Les gens de Village de Dieu sont aussi des personnes », a souligné Fantom. Par ailleurs, il a rappelé que le chanteur Arly Larivière était allé performer pour des présumés gangsters et n’avait pas subi le même traitement.

Le rappeur a indiqué qu’il allait s’en remettre de l’accident et de la brutalité policière toutefois son principal souci est sa voiture endommagée du fait des tirs des policiers. En ce sens, un délai qui ne dépasse pas 24 heures a été donné à la Police pour la restitution de son automobile. Sinon, il dit qu’il ne va plus répondre de lui-même.

À titre de rappel, la célébration des gangs de Village de Dieu n’a pas eu lieu. Les artistes ont été bloqués par la Police et il s’est produit des échanges de tirs entre les agents de l’ordre et les bandits. Il y a eu des blessés. Les organisateurs de ladite fête n’ont pas pu obtenir du financement du directeur général de l’Électricité d’Haïti alors qu’ils avaient formellement demandé de l’aide financière à l’EDH le 3 Mars dernier dans une correspondance portant la signature de « Chef Izo ».

Unissons-Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial