Haïti- Politique : Jovenel Moise réaffirme que son quinquennat arrivera à terme le 7 février 2022.

Merci de partager

Le président Jovenel Moise laisse entendre qu’il laissera le palais national le 7 février 2022, date d’échéance constitutionnelle de son mandat, alors que l’opposition fixe son départ le 7 février 2021 dans l’esprit de  l’article 134-2 de la constitution de 1789.

Port-au-Prince, Haïti.-  Dans un live Facebook  dans le cadre du rendez-vous baptisé « Ti koze ak Pèp la  » ce lundi 25 janvier 2021, le chef de l’État réaffirme que son mandat arrivera à terme le 7 février 2022.  Selon lui, pour arriver au pouvoir il faut passer par les élections. Le locataire du palais national rejette toute tentative de transition et confirme que des instructions formelles  sont passées à la police  et la justice pour garantir la sécurité du pays, et de permettre aux citoyens de circuler en toute quiétude.

Jovenel Moise a  mis  l’accent sur l’insécurité, particulièrement les cas de kidnapping. Il affirme que  le gouvernement et la police ont créé un task force  pour éradiquer ce problème qui touche plusieurs catégories dans la société  Il se dit aussi ouvert au dialogue.

L’opposition croit dans un éventuel « Pays Locked  »  pour forcer le président à quitter le pouvoir. Les leaders de l’opposition réclament  le départ du locataire du palais national le 7 février 2021 fait référence à l’article 134-2 pour justifier leur position. Alors que le président affirme qu’il partira le 7 février 2022

A ce sujet, l’article 134-2 de la constitution précise ceci : «  au cas où le scrutin ne peut avoir lieu avant le 7 février, le président élu entre en fonction immédiatement  après la validation du scrutin  et son mandat est censé avoir commencé le 7 février de l’année de l’élection. De ce fait, l’élection présidentielle a débuté le 25 octobre 2015. ; Le président Jovenel Moise est censé avoir commencé son mandat le 7 février 2016 en dépit du fait qu’il a installé le 7 février 2017.

Parallèlement , plusieurs secteurs de la vie nationale ont fixé leur position sur la fin du quinquennat de Jovenel Moise. Ils réclament le respect de l’article 134-2  de la constitution haïtienne.

About Herby Evariste

Check Also

La France en 1/4 de finale, Mbappé au paroxysme de son génie

Merci de partager La France a décroché son billet pour les quarts de finale ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial