3 octobre: Les élèves privés d’Ecole en Haïti

Merci de partager

Ce 3 octobre aurait dû être le premier jour de l’année scolaire 2022-2023. Cependant, la crise du carburant a neutralisé les activités depuis plus de trois semaines. Le secteur éducatif ne fait pas exception. Aucune école en Haïti n’a été en mesure d’ouvrir ses portes.

D’une part, les Institutions scolaires observent la prudence par rapport au climat sociopolitique. D’autre part, les moyens deviennent difficiles. Les prix du transport en commun ont augmenté, le transport en lui-même est difficile car le carburant n’est pas disponibles dans les pompes à essence. La hausse des prix du carburant a maintenu les rues occupées de manifestants depuis le 12 septembre 2022 et aujourd’hui encore, ils ont défilé en tenue d’écoliers comme pour riduliser le gouvernement insignifiant.

Le Ministère de l’Education n’a émis aucune annonce concernant un report de la rentrée scolaire. Le gouvernement a choisi de rester spectateur devant le chaos qui fragilise l’avenir de la jeunesse écolière, elle-même le futur du pays.

Dans la majorité des pays du monde, la rentrée scolaire a eu lieu en septembre. Elle a été reportée en octobre ici en Haïti pour cause de pénurie de carburant. Plus d’un mois après la décision, le problème s’est aggravé. Le pays est à l’agonie. Haïti sent la mort. L’école est sur le point de devenir une caducité. Cependant, les enfants des rues et ghettos diraient: « mensonge, l’école n’a jamais existé ».

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Suites aux sanctions du Canada, les comptes Sogebank et Sogecarte de Jean-Henry Céant sont fermés

Merci de partager Les 23 et 24 novembre dernier, la Sogebank et la Sogecarte ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial