Pillages, paralysie totale, barricades, la population vs Ariel Henry.

Merci de partager

Depuis lundi, les véhicules ne circulent pas sur les routes d’Haïti. Les villes de Province ainsi que la Capitale sont barricadées par les populations riveraines.

C’est la quatrième journée de lockdown dans un pays où Ariel Henry a augmenté à plus de 50% les prix de l’essence. Le peuple n’abdique pas et ne croit pas au promesse du Premier Ministre d’affecter l’argent de la subvention du carburant au programme d’apaisement social.

Les protestataires expriment leur frustration par des jets de pierre, des saccages et des pillages dans des magasins. Ils n’acceptent pas les nouveaux prix du carburant arrêtés par l’administration d’Ariel.

Le pays est fermé, les activités sont bloquées. Dans certaines zones, il y a pénurie d’eau. Une situation difficile mais Ariel Henry maintient sa décision. Qui va céder à qui? Le peuple ou Ariel? Après une année de gouvernance, le Premier Ministre a montré qu’il sait être indifférent et insensible aux griefs. Même si selon lui, il n’est pas indifférent, c’est le travail qui le rend absent.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial