En hostilité avec la Russie, Washington fait des yeux doux à Maduro pour son pétrole

Merci de partager

Des haut-responsables du département d’Etat et de la maison blanche se sont constitués en délégation et ont rendu visite le samedi 5 mars 2022 au gouvernement socialiste vénézuélien dirigé par le Président Nicolas Maduro, allié public de Vladimir Poutine, a rapporté le New-York Times

Cette visite a tourné autour de la question pétrolière.Cette délégation est la première délégation américaine à se rendre au Venezuela depuis 2018. Une visite et un intérêt pour le pétrole vénézuélien démontrés dans un contexte où l’Occident est fâché contre la Russie de Vladimir Poutine qui essaie de contrôler l’Ukraine. Les Etats-Unis et beaucoup d’autres pays de l’Occident envisagent de multiplier des sanctions économiques contre la Russie, un des plus grands producteurs de pétrole au niveau mondial. En 2020, la Russie était le deuxième producteur de pétrole après les Etats-Unis.

Voulant isoler la Russie, les Etats-Unis cherchent-ils à trouver au Venezuela un remplacement pour l’offre pétrolière? Entre temps, il faut signaler que ce sont les Etats-Unis qui ont cassé l’essor économique de l’industrie pétrolière au Venezuela en adoptant un embargo en 2019 pour empêcher aux entreprises américaines d’acheter le pétrole du Venezuela. D’autres pays et entreprises étrangères ont suivi les Etats-Unis et ont cessé d’acheter du Vénezuela. Cet embargo visait à destabiliser le Président Nicolas Maduro pour obtenir son départ.

Le gouvernement vénezuelien va-t-il pardonner aux américains quand il a déjà témoigné sa solidarité à Poutine dans le cadre du conflit russo-ukrainien? Pour le moment, aucun accord n’a été abouti à l’issu de la rencontre entre la délégation américaine et le gouvernement de Maduro. L’on ne sait pas si les discussions autour du pétrole vont continuer.

Le Figaro a rapporté que l’Union Européenne et les Etats-Unis discutent sur la possibilité d’interdire les importations du pétrole russe. Une possibilité couverte de risque pour l’Europe dont le besoin en gaz est comblé à 40% par la Russie.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Suites aux sanctions du Canada, les comptes Sogebank et Sogecarte de Jean-Henry Céant sont fermés

Merci de partager Les 23 et 24 novembre dernier, la Sogebank et la Sogecarte ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial