Chez Samyr Handall, Sanon fantasmait sur la tête du Président Moïse

Merci de partager

Dans une partie du rapport de la Direction Centrale de la Police Judiciaire rendue publique par le journaliste Windy Phele, les aveux de l’haïtiano-américain James Solages, (exécutant de l’assassinat sur Jovenel Moïse) ont été révélés. James Solages dit avoir servi de traducteur, participé aux réunions préparatoires et intimé l’ordre aux agents de la sécurité présidentielle de baisser les armes via le microphone en prétextant agir au nom de la DEA.

Contrairement aux informations faisant croire que le complot visait uniquement l’arrestation de Nèg Bannann nan, Solages a expliqué qu’en juin 2021, Emmanuel Sanon est rentré au pays à bord d’un jet privé et a été hébergé dans une maison appartenant à Samyr Handall et située à Delmas 60. Dans cette maison, des rencontres préparatoires ont eu lieu et au cours desquelles, Emmanuel Sanon laissait paraître sa volonté, son désir de capturer Jovenel Moïse et plus, de le décapiter. Sanon avait des ambitions politiques. Il se voyait tantôt président de transition, tantôt premier ministre.

Solages a révélé que les comploteurs ont misé sur toutes les façons d’obtenir la peau du Président Moïse. Pas seulement des mercenaires colombiens ont été envisagés, des chefs de gang au niveau local l’ont été aussi.

L’assassinat du Président aurait même pu avoir eu lieu environ 1 mois avant le 7 juillet. Le 14 juin 2021, sachant que le Président Moïse devait revenir de la Turquie, un scénario a été envisagé pour le capturer à l’aéroport Toussaint Louverture et ce sont les Fantom 509 qui devaient alors exécuter le plan. Mais, une difficulté dans la recherche de plan de fuite pour les exécutants après l’acte a annulé la mort de Jovenel Moïse au 14 juin, a avoué Solages. Un nouveau scénario a été établi pour le 7 juillet, cette fois, Sanon a vu son désir de tuer le Président devenir une réalité.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Un avion canadien localise les gangs en Haïti dans le cadre d’une mission secrète

Merci de partager Ce samedi 4 février 2023, un avion de patrouille canadien de type …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial