Martissant : 2 mois après, L’Etat laisse les chiens manger les cadavres

Merci de partager

La guerre entre gangs rivaux se poursuit à Martissant. Cette bataille qui a commencé depuis plus de deux mois continue à faire des victimes au sein de la population qui vit dans la troisième circonscription de Port-au-Prince. Hier, jeudi 5 août 2021, en début de soirée, des affrontements entre gangs ont provoqué un terrible accident entre Martissant 15 et 17. Un bus de transport qui roulait dans la zone a été atteint de projectiles. Le chauffeur Olivier Dyllus âgé de 55 ans et un passager ont été blessés mortellement. Mis à part ces deux morts recensés, il y a eu des passagers blessés dont 2 personnes transportées à l’hôpital par la Police car elles étaient des cas graves.

Les riverains rapportent que personne n’a pris le risque d’aller apporter de l’assistance aux accidentés et que des chiens rôdaient autour du bus contenant les cadavres jusqu’à ce matin. Aucun juge de paix n’a pris le risque de venir faire le constat. Le chauffeur mort laisse derrière lui une famille qu’il entretenait grâce à son travail c’est-à-dire grâce à ce bus. En essayant de vivre, le chauffeur a commis le péché de rouler dans Martissant, zone où l’Etat est absent et où les gangsters sont seuls chefs. 

Martissant, zone rouge, zone interdite, zone de non-droit ! Cela semble ne pas inquiéter les dirigeants dont le travail consiste à garantir le droit à la vie et à la sécurité de la population. Rappelons que le centre de santé Médecins Sans Frontière a fermé ses portes après 15 ans de service pour échapper aux gangs en colère.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Haïti-France: Techniques d’intervention en milieu hostile, une nouvelle formation qu’a reçue la PNH.

Merci de partager Le RAID, Recherche, Assistance Intervention, Dissuasion, a organisé durant le mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial