Les Etats-Unis d’Amérique dans l’affaire Jovenel Moïse

Merci de partager

Depuis l’assassinat du président Jovenel Moïse, nombreuses personnes essaient d’établir des liens avec les Etats-Unis en cherchant réactions, promesses de support et même éventuelle implication comme il faut toujours tout comprendre à travers l’élément américain. Jusque-là, il n’y a aucune évidence d’une quelconque implication de la Puissance du continent américain dans le crime barbare sur le 58e président de la première République noire. Toutefois il est possible de faire le lien entre certains éléments de cette affaire avec les Etats-Unis d’Amérique.

Rapport entre les assassins présumés et les Etats-Unis

Les présumés tueurs du défunt président ont crié DEA Drug Enforcement Administration (unité de la Police américaine) lors de l’attaque. Un fait qui prouve que les assassins présumés savaient les déboires de certains de nos politiques impliqués dans des affaires louches dont la drogue et l’habitude de la DEA de venir les chercher. D’autre part, ils ont peut-être anticipé que DEA était le mot magique pour déstabiliser les agents de sécurité du Président Moïse car en général les haïtiens ont la peur du blanc, surtout la peur de l’américain. 

Mais le sigle DEA ne peut pas être retenu comme un simple mot de passe dans cette affaire, la chaîne américaine CNN a révélé qu’au moins un des assaillants a déjà travaillé pour la DEA. La CNN qui dit se référer à une source, a informé que des officiels de la DEA et du département d’Etat ont informé le gouvernement haïtien sur cet assassin présumé qui a été son informateur en vue de son arrestation par les autorités haïtiennes. Selon le Miami Herald, cet informateur est un américain d’origine haïtienne Joseph Vincent. Le journal de Miami avance que Vincent a déjà livré des haïtiens aux américains dont Guy Philippe.

D’après CNN, d’autres de ces assaillants ont travaillé pour le FBI (Bureau Fédéral d’Investigation) mais le FBI n’a pas voulu commenter là-dessus.

Il y a aussi des rapports de nationalité entre les Etats-Unis d’Amérique et les présumés tueurs. Deux parmi les assaillants, James Solages et  Joseph Vincent, sont des citoyens américains par naturalisation. À l’origine, ils étaient nés haïtiens.

Un des cerveaux, Christian Emmanuel Sanon est un docteur haïtien qui a vécu en Floride et qui développe beaucoup de connexions dans l’Etat fédéré américain en question. Il faut souligner qu’il est passé par la firme vénézuélienne CTU pour recruter les mercenaires. CTU est basée en Floride également.

Rapport entre les politiques et les Etats-Unis pendant l’après-Jovenel

Peu de temps après le crime, le premier ministre ad interim Claude Joseph a sollicité des américains de l’assistance incluant l’envoi des troupes militaires pour sécuriser certaines infrastructures.

Le président américain Joe Biden a dit condamner cet assassinat et a souhaité la paix à Haïti le même jour de l’événement. Les Etats-Unis n’ont pas envisagé d’envoyer des militaires à Haïti mais plutôt des enquêteurs du FBI et du DHS (département de la sécurité intérieure) pour aider les autorités haïtiennes dans les investigations sur l’affaire Jovenel Moïse.

Après Jovenel Moïse, C’est une grande bataille pour assurer le pouvoir intérimaire. Claude Joseph, premier ministre démissionnaire veut réaliser la succession de Moïse et reçoit la bénédiction des Nations Unies pour diriger le pays jusqu’aux élections. Ariel Henry, premier ministre nommé par le Président Jovenel Moïse deux jours avant sa mort revendique son poste de premier ministre et ne reconnaît pas Claude Joseph comme leader en charge.

Moins de 4 jours après le décès du Président Moïse, soit le vendredi 9 juillet 2021, des partis politiques et le sénat ont signé un accord pour proclamer Joseph Lambert Président provisoire et Ariel Henry premier ministre. Des médias américains ont révélé que l’opposant Reginald Boulos s’offre les services de lobbyistes aux États-Unis pour promouvoir Lambert comme président provisoire et Henry comme premier ministre. Dans cette lutte pour le pouvoir, les Etats-Unis ont dû envoyer une délégation jouer à l’arbitre et conseiller aux rivaux le dialogue et la paix dans l’intérêt d’Haïti le 11 juillet 2021.

Pour finir, il faut souligner que la veuve de Jovenel Moïse, la première dame Martine Moïse s’est envolée vers les Etats-Unis pour prendre des soins après l’assassinat suite à ses blessures par les mercenaires. Les enfants de Jovenel Moïse sont également partis pour les Etats-Unis après l’assassinat.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

La Police en rage a saccagé Port-au-Prince et Les Gonaïves

Merci de partager Ce jeudi 26 janvier 2023, les policiers ont foulé le macadam pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial