Martine: »Le combat continue, la mort de Jovenel ne sera pas en vain »

Merci de partager

Dans la soirée du vendredi 9 au samedi 10 juillet 2021, Martine Moïse s’est exprimée pour la première fois au peuple haïtien après l’assassinat de son mari, défunt Président Jovenel Moïse à travers un message pré-enregistré dont Tripotay Lakay a eu la primeur.

La première dame dit ressentir une tristesse incommensurable après la mort du président Jovenel Moïse. « 25 ans de combat, 25 ans d’amour et en une seule soirée, des mercenaires me l’ont arraché », a témoigné Martine Moïse

« Ils ont envoyé des mercenaires tuer mon mari parce que Jovenel voulait le développement, la construction des routes, l’électricité, le référendum et les élections », a continué Madame Moïse. Jovenel Moïse croyait en les institutions, non dans la transition. Martine a repris cette phrase que président Moïse aimait tant dire: « La stabilité est le premier des biens publics ».

En dépit de sa douleur et de son interminable chagrin, Martine Moïse a fait preuve d’une grande dimension en comprenant et en acceptant que Jovenel Moïse n’était plus pour elle seulement depuis son entrée sur la scène politique, il était pour le pays.

À croire Madame Moïse, Jovenel est mort criblé de balles sans avoir eu la possibilité de dire un mot. Elle avance que le sang de son mari ne sera pas versé en vain, le combat doit continuer.

Martine Moïse fait la distinction entre les mercenaires qui ont tué physiquement son mari et les autres mercenaires qui tuent la vision, les idées de Jovenel Moïse. Martine Moïse souhaite que la vision de Jovenel Moïse pour le pays demeure vivante et imperturbable. Elle invite les haïtiens à continuer la mission Jovenel Moïse.

La première dame a terminé son message en promettant de s’adresser à ses compatriotes à travers un facebook live très bientôt.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Les haïtiens de Ouanaminthe barricadent la frontière pour boycotter le commerce dominicain

Merci de partager Suite aux déportations massives des haïtiens par la Répuplique Dominicaine, la population …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial