Religions pour la paix, complice des massacres d’Etat et lié au PHTK, selon le secteur démocratique et populaire

Merci de partager

Alors que le regroupement Religions pour la paix a été sollicité par deux partis politiques de l’opposition, AAA et MTV Ayiti, le Secteur Démocratique et Populaire remet en question l’éthique et la capacité de médiation de l’organisation religieuse.

Après avoir longtemps refusé de jouer le rôle de médiateur, Religions pour la paix a fini par accepter les propositions de Ayiti An Aksyon, MTV Ayiti, UNIR et Anfos qui avaient sollicité son aide pour la gestion de la crise de l’après 7 février 2021.

Kidnapping, Insécurité, Instabilité, la situation se détériore, Religions pour la paix change d’avis et se met disponible pour faciliter un dialogue entre les partis politiques, opposants et le pouvoir en place , selon une note publiée le 31 mars 2021.

Si Religions pour la paix dit espérer une solution à la crise, le Secteur Démocratique et Populaire se montre très sceptique par rapport au regroupement religieux.

Le secteur démocratique et populaire s’est empressé d’écrire à la Direction Politique de l’Opposition Démocratique (DIRPOD) pour demander à ladite structure de ne pas participer au dialogue initié par Religions pour la paix.

Le secteur a donné 5 grandes raisons à la DIRPOD pour éviter toute collaboration avec Religions pour la paix. Premièrement, le SDP souligne que la démarche est remplie de confusion et d’irrégularités. Elle ne peut que compliquer la situation déjà difficile.

Deuxièmement, le SDP accuse Religions pour la paix d’être lié au régime PHTK qui accorde des privilèges à certains de ses membres. Le SDP rappelle également que le Monseigneur Ogé Beauvoir est perçu à tort ou à raison comme un partisan du PHTK.

Troisièmement, il est inconcevable d’entamer le dialogue pendant que des gangs proches du pouvoir sèment le deuil au sein de la population.

Quatrièmement, le dialogue implique d’abord la reconnaissance par Jovenel Moïse de la fin de son mandat fixée au 7 février 2021 par la constitution. Et après, des hommes et des femmes honnêtes pourraient mener le dialogue autour du départ de Jovenel Moïse et de l’établissement du gouvernement de transition.

Là dernière raison évoquée par le SDP est la complicité de Religions pour la paix dans les massacres d’État et les assassinats par le seul fait de son silence.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

La chambre de commerce de l’Ouest se dit victime du « Lock » interminable

Merci de partager La Chambre de Commerce et de l’Industrie de l’Ouest (CCIO) a publié …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial