Moïse Jean-Charles suggère de tenter une chance avec la Russie

Merci de partager

Le leader de Pitit Desalin, Moïse Jean-Charles a fait le point sur l’actualité. Il craint une occupation étrangère du pays et estime qu’Haïti ne perdra rien s’il accepte l’assistance de la Russie.

L’ex-sénateur du Nord, Moïse Jean-Charles est intervenu à Premye Okazyon le jeudi 18 Mars 2021. Dans son intervention, il a insinué que le chaos est une stratégie pour favoriser une occupation du pays. S’il faut le croire, l’opération à Village de Dieu a été une manière pour le gouvernement de donner l’impression à l’international qu’il veut combattre les gangs.

Il n’y a aucun intérêt à ce que que les policiers et les individus des quartiers populaires qui ont été armés se fassent la guerre. Quand les haïtiens sont divisés, cela fait l’affaire de l’international qui peut en tirer un prétexte pour venir nous occuper, a expliqué Jean-Charles.

Selon l’ancien maire de Milot, Le support technique que le gouvernement haïtien a sollicité de l’Organisation des États Américains est une manière diplomatique, un euphémisme qui cacherait l’idée d’une nouvelle occupation.

Questionné sur la proposition d’aide de la Russie, Monsieur Jean-Charles croit qu’il s’agit d’une opportunité que nous pourrions essayer. Il a tenu à précisé pour le public que ce n’est pas la première fois que Moscou nous tend la main. La Russie a déjà proposé des accords dont des bourses d’études auparavant à l’État haïtien mais les parlementaires n’ont manifesté aucun intérêt à analyser les offres de Poutine. Après le tremblement de terre de 2010, un avion russe était venu apporter de l’aide mais il a été contraint d’atterrir en République Dominicaine.

Si l’on craint des représailles de Washington au cas où le gouvernement accepte la contribution des russes, Moïse Jean-Charles voit les choses d’une autre manière. Selon lui, bénéficier de l’aide russe ne veut pas dire être contre les américains. « Les alliés privilégiés des États-Unis développent des coopérations avec la Russie », a-t-il martelé. Il a pris comme exemple Israël qui collabore avec la Russie et même les États-Unis ont des rapports diplomatiques avec Moscou. Haïti n’a rien à perdre et a tout a gagné dans un accord avec les russes.

Peu importe la motivation de la Russie à aider Haïti, le pays est en mesure de choisir les modalités de cette contribution. Et, Jean-Charles a souligné que l’État russe coopère généralement avec les pays du sud dans un cadre de respect réciproque.

Le chef de l’État haïtien, Jovenel Moïse s’est tourné vers l’OEA et l’ONU pour le renforcement de la Police nationale alors que son rival aux présidentielles de 2016 est pour l’acceptation de l’aide de la Russie. Moïse Jean-Charles ne sous-estime point la capacité de Moscou à restaurer la PNH qui est au bord du gouffre et à pacifier le pays. « Les nations unies ont déjà envoyé plusieurs missions de paix dont Minujust, Minustah mais elles se sont toutes révélées vaines », a avancé l’homme fort de Pitit Dessalines.

Unissons Nous

About Bath-Schéba NG Joseph

Check Also

Les USA proposent une résolution pour sanctionner les gangs et leurs patrons en Haïti

Merci de partager Le secrétaire adjoint aux affaires de l’hémisphère occidental, Brian Nicholls a donné …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial